Jeudi saint, Vendredi saint avec un “soldat” du Christ

A midi, j’ai eu envie de revoir la flèche de Saint-Laurent (Paris 10e arr.), en l’honneur de l’un des plus célèbres martyrs romains (en 258), diacre du pape saint Sixte II.

Je voulais y faire une meilleure photo des vitraux consacrés au Sacré-Cœur et en particulier de celui où Longin ouvre le côté du Christ en croix. Mais le temps est gris, il fait sombre… Et les vitraux ont besoin d’être nettoyés. Ce sera pour plus tard (ci-dessous, la photo en ma possession).

Longin, d'un coup de lance, transperce le Coeur du Christ. Vitrail de l'église Saint-Laurent à Paris (10e arrondissement). Photo DS/SC

C’est étrange comme la charité du Christ nous presse aussi dans les éléments d’urbanisme ou d’architecture.

La rue du faubourg Saint-Martin – Martin, un soldat romain, comme Longin – est mon chemin le plus direct vers l’église Saint-Laurent qui est aussi bordée par l’une des artères les plus fréquentées de la capitale, le boulevard de Magenta. Oui Magenta, la campagne d’Italie de 1859, où les baïonnettes de la Légion étrangère transpercèrent les poitrines autrichiennes, faisant abondamment couler le sang. Magenta, encore, comme ce rouge violacé des imprimeurs, jusque sur le vitrail, jusque sur internet.

D’un coup de glaive, saint Martin avait coupé en deux sa cape rouge de soldat pour couvrir la nudité d’un pauvre. Un pauvre dans lequel un songe lui fit, le lendemain, reconnaître le Christ.

D’un coup de lance, saint Longin a à jamais recouvert la nudité des pauvres que nous sommes, avec le sang précieux qui s’écoule du Cœur transpercé de Jésus-Christ.

Je vous propose de prolonger notre compagnonnage avec Longin en ces jours saints. Prions donc avec notre « saint compagnon » (onglet ci-dessus) Longin, martyr.

A bientôt.

Denis

« Saint Longin, qui avez été racheté au Golgotha par le précieux sang de Jésus, priez pour nous à nos derniers instants. Ouvrez nos yeux à la lumière du salut offert en Jésus-Christ. Par Son Sacré-Coeur que vous avez transpercé, intercédez pour nos frères pécheurs trompés par le démon, particulièrement s’ils se font nos bourreaux. Par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s