Chapelet d’étoiles sur le Festival marial (27 avril -1er mai à Lyon)

Vivre en frères dans l’Esprit.  Suivre Jésus avec Marie. L’Alliance mariale internationale trace sa route avec un dynamisme qui réchauffe nos cœurs de disciples du « Jésus par Marie » de saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Oui, LMGM, comme ils disent sur le programme, LMGM dont les reliques seront vénérées à Notre-Dame de Fourvière, avec celles du bienheureux Jean-Paul II, le samedi 28 avril (20h30).

Le vrai, le bon, le beau sont au programme de ce 5e Festival marial international. Les organisateurs en dressent le tableau. Avec les messes – des pères et éminences Barbarin, Batut, Beau, Nassar – avec la louange et oraison matinale, les enseignements, les rendez-vous en « étoiles », les processions (chemin des martyrs de Lyon le 30 avril à 15h30), les temps de désert, les déjeuners et dîners, les « parcours » (pour enfant, adulte ou ado). Et bien sûr ces deux grands rendez-vous du samedi 28 avril : à 15 heures, le chapelet des cinq continents ; à 20h30 la veillée mariale…

Au Festival marial 2012, un chapelet des cinq continents rassemblera des fidèles du monde entier à travers les ondes radiophoniques, depuis ND de Fourvière, samedi 28 avril à 15 heures. Photo Raphaël Cei/FMI

« Joie, liberté, simplicité »
Même dans le temps laissé au « désert » (confessions du samedi, 17h-19h) et à « l’imprévu de Dieu », l’AMI vivra ce festival selon ses principes. Ils tiennent en trois mots : « joie, liberté, simplicité » – tout de suite, un sigle apparaît : « JLS ». Subliminal JLS : « je laisse », je lâche prise, j’ouvre la porte au Bon Dieu…

Toujours avec cette idée, que développe volontiers François, responsable en chef du Festival : « Il n’y a pas que l’apostolat qui compte. SVP, n’oubliez pas la vie fraternelle. » Ainsi, à Lyon, au collège mariste qui ouvre ses portes aux participants,  certains repas seront pris « en étoiles », selon le fonctionnement propre de l’AMI.

Le diocèse est prêt. Des fidèles lyonnais tractent, mobilisés par leur archevêque – « le cardinal nous ouvre les bras » dit François –,  et par le dircom, les sites paroissiaux relayant l’info.

Deux hommes en marche
Importance des évêques. Ils sont présents à chaque étape du développement de l’Alliance mariale internationale. Si l’on cherche la genèse de ce mouvement, on trouve deux hommes en marche vers Tamanrasset, sur les pas du père de Foucauld. Deux hommes qui aiment Marie. Ils ont nom Dominique Rey (Mgr de Fréjus-Toulon, ancien curé parisien) et Christophe Renault, jeune cadre d’un grand groupe pétrolier. Ils se posent une même question : comment créer l’événement en France autour de Marie ? La question tintera aux oreilles de Christophe jusqu’à son retour en France. La réponse sera le Festival marial international.

Christophe et l’un de ses amis, Pierre, le porteront sur les fonts baptismaux à Paray. FMI (!), c’est le sigle de ce festival cher aux plus humbles, dont sortira l’AMI. Pierre, entretemps sera entré au séminaire.

La vocation, comme on l’aime
Car c’est une évidence : Jésus appelle, dans ces noces où Marie commande. Et pour que nul ne l’ignore, l’une des cinq journées lyonnaises, celle du dimanche 29 avril, sera consacré à la prière et à des enseignements sur le thème de la vocation. La vocation comme on l’aime, au sens large : mariage, célibat consacré ou sacerdoce ministériel.

Suivre le Christ avec Marie… En procession dans la capitale des Gaules, les participants au Festival marial international 2011. Photo Raphaël Cei/FMI

Donc, les évêques sont présents aux côtés de l’AMI. Mgr de Dinechin, évêque auxiliaire de Paris, pilote aujourd’hui l’évolution de l’association (loi de 1901 ; même pas « canonique » !). Et, on le voit, les pasteurs de Lyon rejoignent ceux de la capitale dans le soutien apporté à cette œuvre mariale – qui ne reste certes pas indifférente à Mgr Rey, son inspirateur.

Sur place, évêques et leurs ouailles serviront ensemble le Christ en serrant leur chapelet. Car c’est l’un des aspects les plus étonnants pour tout mariologue, même amateur comme votre serviteur. En 2012, en France, des jeunes de 20 ans prient le chapelet avec joie et ferveur.

Etendre le manteau de Marie
Imprimés au dos de la feuille de chant diffusée par l’AMI, quelques mots résument l’objectif : contempler avec Marie les mystères de la vie du Christ en méditant les mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux. Avec cette ambition : « L’Alliance mariale internationale, par ses étoiles, souhaite répandre dans le monde l’amour du chapelet. Cette prière est le cœur même des rencontres des étoiles. Cette communion de prière au sein de l’Alliance mariale et parmi les différentes étoiles étend le manteau de Marie au-delà des frontières. »

François et Typhaine, responsables du Festival marial international, à Lyon le 8 décembre 2011 pour participer avec des membres de l’AMI à la traditionnelle Fête des Lumières et à son volet catholique, la « Mission du 8 » lancée par le cardinal Barbarin. Photo Raphaël Cei/FMI

Passer les frontières. A Lyon, le chapelet des cinq continents sera prié dans une vingtaine de langues. Pour la première fois, il sera diffusé sur les ondes de Radio Maria international et Radio Espérance (28 avril, 15 heures).

Le chapelet, objet nomade
L’idée première du chapelet international, il y a cinq ans à Paray-le-Monial, était d’encercler la ville-berceau du Sacré-Coeur en convoquant des fidèles de partout, qu’ils soient à New York ou Singapour – quitte à ce qu’ils se lèvent en pleine nuit ! comme le rappelait l’ancien publicitaire aujourd’hui conseil en communication et management, Aubry Pierens, dans son témoignage apporté le 14 avril dernier aux volontaires de l’AMI (réunis à Saint-Jean-Baptiste de la Salle, à Paris). Aubry à qui nous laisserons le dernier mot pour illustrer l’importance accordée par les jeunes de l’AMI à cette prière du rosaire :

« Je comprends votre amour du chapelet. J’ai moi-même conduit une étude sur le chapelet, il y a quatre ans, à la demande de Régis et Nicole Burrus. Nous avons interviewé à Lourdes 70 personnes, dont des grands spécialistes de cette prière. J’en retiens au moins deux éléments.

1/La pratique que font certains fidèles du chapelet peut sembler dissuasive, mécanique, revêche. C’est peut-être parce que ces personnes s’approprient le Christ, elles ne passent pas la main, elles oublient qu’elles ne sont qu’une boule dans cette grande chaîne de prière qu’est le chapelet, et qu’elles n’ont pas la maîtrise de la corde (qui relie les boules).

2/ Aujourd’hui, il y a deux objets nomades : l’iphone, ou l’illusion du pouvoir, et le chapelet, le vrai pouvoir. Avec l’iphone, on est tout seul, plus personne ne se parle, on devient autiste. Le chapelet guérit de l’autisme. Oui, il est répétitif, oui il peut être prié de façon incantatoire, sans clausule pour soutenir la prière. Mais même répétitif, même incantatoire, même sans clausule, il porte du fruit. C’est vraiment la bonne prière, la plus puissante, celle des petits enfants. Le chapelet est un objet nomade qui relie dans un monde de solitude. »

Entrons les uns et les autres dans le grand chapelet des enfants de Dieu…

 Consécration à Jésus par Marie

« Je te choisis aujourd’hui, ô Marie,
en présence de toute la cour céleste
pour ma mère et ma reine.
Je te livre et consacre,
en toute soumission et amour
mon corps et mon âme,
mes biens intérieurs et extérieurs,
et la valeur même de mes bonnes actions
passées, présentes et futures,
te laissant un entier et plein droit
de disposer de moi
et de tout ce qui m’appartient
sans exception, selon ton bon plaisir,
à la plus grande gloire de Dieu dans le temps et l’éternité. »

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s