Messagère du salut

Cœurs en liesse, à Notre-Dame des Victoires, ce samedi : sainte Thérèse est arrivée. Procession des reliques, le cortège est conduit par le recteur de cette basilique parisienne, le père Hervé Soubias et le recteur du sanctuaire de Lisieux, Mgr Bernard Lagoutte.

L’accueil des reliques. Photo DS/SC

Joie pour les porteurs du reliquaire, qui découvrent la grâce d’accompagner la petite Thérèse, ne serait-ce que pour parcourir quelques dizaines de mètres. Le début d’une course qui les emmènera, avec la grâce de Dieu, beaucoup plus loin.

Le reliquaire, qui arrive du Sacré-Coeur, rejoint le sanctuaire du Coeur immaculé de Marie. Neuf jours de grâce à vivre jusqu’au 13 mai. Photo DS/SC

Opportunément, Mgr Lagoutte rappelle que le reliquaire est celui de la canonisation de 1925 à Rome, qu’il contient un os du pied de la sainte. Et de citer le prophète Isaïe : « Qu’ils sont beaux, sur les montagnes, les pieds du messager qui annonce la paix, du messager de bonnes nouvelles qui annonce le salut, qui dit à Sion : “Ton Dieu règne.” » (Is 52:7 )

Le P. Soubias a installé le reliquaire dans l’enceinte de l’autel privilégié de la très sainte Vierge Marie, Refuge des pécheurs. Photo DS/SC

Pour la première fois, le reliquaire franchit le banc de communion et s’installe au pied de l’autel de Notre-Dame des Victoires. Comme Thérèse le prophétisait, dans son “Histoire d’une âme” : « On sait bien que la Sainte Vierge est la Reine du Ciel et de la terre, mais elle est plus mère que reine, et il ne faudrait pas faire croire (comme je l’ai souvent entendu dire) qu’à cause de ses prérogatives elle éclipse la gloire de tous les saints, comme le soleil, à son lever, fait disparaître les étoiles. Mon Dieu, que cela est étrange ! Une mère qui fait disparaître la gloire de ses enfants ! Moi je pense tout le contraire, je crois qu’elle augmentera de beaucoup la splendeur des élus. »

Que dire de plus au lecteur de ce blog. Qu’il coure donc d’ici au 13 mai à Notre-Dame des Victoires pour y goûter la puissance d’intercession de celle que le pape Pie X, ayant introduit sa cause de béatification, nomma « la plus grande sainte des temps modernes » !

Prière
« Esprit Saint, source de toute grâce et de tout amour, c’est par ton action que sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face fut comblée de prévenances divines et y répondit avec une parfaite fidélité. Maintenant qu’elle intercède pour nous, et ne veut prendre aucun repos jusqu’à la fin des temps, nous t’implorons. Exauce la prière que nous lui confions, Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles. Amen. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s