Pape François : rejoindre les cœurs et les ouvrir au Christ par la confiance en Marie

Acte de consécration, acte de confiance ? Anita Bourdin de l’agence Zénit a parfaitement résumé la portée des mots du pape François le 13 octobre dernier, place Saint-Pierre, dans la prière qu’il a adressée, au nom du peuple chrétien, à Notre-Dame de Fatima… A Marie que les fidèles catholiques vénèrent, en son Cœur immaculé, pour qu’elle les conduise un peu plus et un peu mieux, jour après jour, à connaître et aimer le Christ Seigneur et Sauveur – le Christ en son Cœur brûlant d’amour.

Le pape François, dimanche 13 octobre, place Saint-Pierre, à Rome, consacre le monde au Cœur immaculé de Marie.

Le pape François, dimanche 13 octobre, place Saint-Pierre, à Rome, consacre le monde au Cœur immaculé de Marie.

En cette occasion, la prière du Successeur des Apôtres aura, il est vrai, été cruciale. Cruciale (de crux, crucis) à l’image de la Croix éclairant de sa lumière les soubresauts de notre monde.

Or donc, la voici, cette prière de confiance et consécration du pape François :

« Bienheureuse Marie Vierge de Fatima, rendant grâce de nouveau pour ta présence maternelle nous unissons notre voix à celle de toutes les générations qui te disent bienheureuse.

Nous célébrons en toi les grandes œuvres de Dieu, qui ne cesse jamais de s’incliner avec miséricorde sur l’humanité, affligée par le mal et blessée par le péché, pour la guérir et la sauver.

Accueille avec une bienveillance de Mère l’acte de confiance que nous faisons aujourd’hui, en confiance, devant ta représentation qui nous est si chère. Nous sommes sûrs que chacun de nous est précieux à tes yeux et que rien de tout ce qui habite nos cœurs ne t’est étranger. Nous nous laissons atteindre par ton regard très doux et nous recevons la caresse consolante de ton sourire.

Garde notre vie entre tes bras : bénis et renforce tout désir de bien ; ravive et alimente la foi ; soutiens et illumine l’espérance ; suscite et anime la charité ; guide-nous tous sur le chemin de la sainteté.

Enseigne-nous ton amour de prédilection pour les plus petits et les pauvres, pour ceux qui sont exclus et ceux qui souffrent, pour les pécheurs et les cœurs égarés : rassemble-les tous sous ta protection et remets-les tous à ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus. Amen. »

On ne mesurera vraiment qu’au Ciel la puissance de la prière d’un pape auprès de notre Dieu un et trine, quand cette puissance s’exprime avec les reflets très purs et très saints du Cœur de Marie.

Au siècle dernier, les actes de consécration de Pie XII et Jean-Paul II nous avaient stupéfaits par leurs coïncidences et conséquences : le basculement des forces vers la victoire alliée, en 1942 (consécration faite par Pie XII le 31 octobre 1942) ; le basculement des forces, à partir de 1984/1985, vers la victoire sur ce communisme soviétique athée qui maintenait tant de peuples en esclavage et persécutait les croyants par millions, (consécration faite par Jean-Paul II, le 25 mars 1984).

Mais avec le pape François, la perspective est à la fois plus humble et plus large. Le pape, ici, ne se contente pas de consacrer le monde à Marie au nom du peuple de Dieu dont il est le premier représentant – comme en son temps, le roi Louis XIII, dans son célèbre vœu de 1638, consacra son peuple, le peuple de France, à Dieu par Marie.

Le pape François invite tous les croyants, chrétiens, et catholiques que nous sommes, à faire nôtre cet acte de confiance et consécration à la Vierge Marie, de sorte qu’Elle nous « rassemble tous » et nous « remette tous » à son « Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus ».

A cet égard, deux choses me frappent à l’occasion de cette consécration.

La première est l’insistance du pape sur le mot « confiance » : « Accueille avec une bienveillance de Mère l’acte de confiance que nous faisons aujourd’hui, en confiance, devant ta représentation qui nous est si chère », a dit François. C’est la confiance qui conduit à l’amour, comme le disait sainte Thérèse de Lisieux. D’après le texte transmis par Zénit, François répète le mot deux fois, et la seconde fois sonne comme une improvisation, une interpolation de dernière minute du Saint-Père dans le texte préparé.

Notre confiance est cruciale pour avancer dans la foi, l’espérance et la charité et poser des actes fidèles aux promesses de notre baptême. Marie nous éduque à la confiance. Cette confiance nous tient debout, la tête tournée vers le ciel – tel l’axe de la Croix plantée en terre.

La deuxième chose qui me frappe est, comme je le note plus haut, la similitude de la démarche des papes avec celle qui fut engagée par le roi Louis XIII en son temps.

De la même façon que cette confiance en l’Immaculée s’offrit à descendre du roi (1638) aux derniers de ses sujets, à travers l’archiconfrérie du très saint et immaculé Cœur de Marie, née en son sanctuaire de Notre-Dame des Victoires (1838), de la même façon, le pape François nous demande, à chacun de nous qui sommes chrétiens et catholiques, d’être des frères et sœurs du Christ par le Cœur immaculé de Marie.

Il nous demande d’ouvrir les bras aux pauvres et aux pécheurs, avec Jésus-Christ, et de diffuser, par notre fraternité et le partage de la prière mariale, les grâces nécessaires à la conversion des hommes et des femmes de ce temps.

Signe ultime de cette profonde résonance entre la grâce accordée à Louis XIII et celle qui fait agir François : cette mention ultime des « pécheurs » dans son acte de consécration à l’Immaculée :
« Enseigne-nous ton amour de prédilection pour les plus petits et les pauvres, pour ceux qui sont exclus et ceux qui souffrent, pour les pécheurs et les cœurs égarés ».

Oui, ces pécheurs qui bénéficient de la prédilection de la Vierge Marie entrent décidément en résonance avec la dédicace de l’église Notre-Dame des Victoires qui m’est si chère, avec ce « sanctuaire du Cœur immaculé de Marie, refuge des pécheurs », premier et « pionnier » dans cette vocation depuis la pose de sa première pierre en 1629.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s